Les anches - le roseau

Les anches - le roseau Pierre Cathelain Lun, 13/11/2017 - 17:35

Vous trouverez dans cette rubrique, tout ce qui concerne le roseau, les anches... Si vous avez des trucs, des liens vers d’autres sites parlant roseaux, envoyez-​​nous vos infos !

anche.gif

Equilibrage des anches

Equilibrage des anches Pierre Cathelain Lun, 13/11/2017 - 17:39

Voici la traduction française de " l'équilibrage des anches " du bassoniste suédois C. Davidsson. Nous vous conseillons vivement de visiter son site, il regorge d'infos: discothèque, dessins humoristiques...

Vous pouvez passer beaucoup de temps à gratter et à ajuster des, anches avec aucun ou seulement un minimum de résultat. Vous pouvez aussi y passer un minimum de temps pour un résultat maximum. Alors, bien sur, vous devez savoir où gratter/ajuster etc.

Mais la chose la plus importante est que vous ayez une approche méthodique, afin d'avoir une vision d'ensemble tout en portant votre attention sur ce que vous êtes en train de faire. Vous apprendrez ainsi de vos erreurs et développerez votre connaissance et votre habileté de façon à obtenir vos anches exactement comme vous les voulez.

Diagnostique

D'abord, l'anche que vous êtes sur le point d'ajuster nécessite un diagnostique. Il ne suffit pas que vous la mettiez au rancart en vous contentant de penser qu'elle est mauvaise, parce que l'anche la plus impossible peut avoir une fin heureuse, et vice versa.

OK, vous ne sentez pas bien cette anche, mais qu'est-ce exactement à propos de cette anche qui ne vous va pas ? Il peut n'y avoir qu'une seule chose, ou y en avoir plusieurs, ou l'anche entière s'avérer être carrément un immense gâchis. Si c'est seulement par exemple l'attaque d'une note qui n'est pas bonne, vous devez seulement gratter/ajuster la zone ou les zones qui influencent l'attaque/le coup de langue.

Mais s'il y a plus que cela, il est, temps d'être méthodique et de résoudre les problèmes un par un.

Quand vous jouez une anche vous pouvez probablement dire tout de suite si cette anche est trop dure, trop tendre, trop sombre, trop claire, trop lourde dans le registre aigu, trop lourde dans le registre grave, trop brillante etc. Vous prenez des mesures pour corriger tous les problèmes dans l'ordre où ils se présentent.

Équilibre

Il est important de savoir que tout est en rapport, et que c'est l'équilibre entre toutes les corrections qui vous donnera une meilleure anche. Souligner que si vous grattez ici le résultat sera ceci et que, si vous grattez là le résultat que sera cela est facile, je vous le montrerai dans les dessins ci-après.

Ce qui est plus difficile, c'est d'obtenir un équilibre dans cette anche, ce que vous réussirez, soit par pur coup de chance, soit si vous développez le sens du degré jusqu’au-quel vous devez faire telle chose ou telle autre à vos anches. Ce sens pour les anches, vous seul pouvez le développer. Toutefois, avec un atout majeur si vous êtes stratégique, si vous ne grattez pas trop à la fois et avec l'aide des dessins ci-après, avec le temps vous pourrez encore vous développer à travers vos propres découvertes.

Grattez avec votre œil ! Veillez, où que vous grattiez, à ne pas obtenir de creux ni d'arêtes. Il devrait y avoir une jonction progressive entre les parties que vous avez ajustées et celles que vous avez laissées telles quelles. Équilibrez du milieu de l'anche vers les bords. Trop épais au milieu et trop fin au bord par exemple vous donnera une anche qui résiste partout. Utilisez votre œil et veillez à ce qu'elle soit partout régulière, harmonieuse et satinée.

Apprenez à connaître la façon dont les différents roseaux réagissent a des grattages similaires. Faites toujours en sorte de conserver en l'état les qualités dont vous êtes satisfait, et faites en des points de repère pour les choses dont vous n'êtes pas satisfait.

Outils

Utilisez votre imagination quand il s'agît d'outils. il est important que vous ayez des outils avec lesquels vous ayez plaisir à travailler et qui conviennent aux différentes phases du travail.

Les outils de base sont un mandrin, un équarrissoir, une languette, un couteau et une pince.

Le mandrin ne sera pas trop long, sinon il risque de toucher la languette a l'intérieur de l'anche.

La languette devra être assez large pour que l'anche entière tienne dessus.

Le couteau devra être un couteau à anches, mais d'autres couteaux conviennent aussi bien à condition de ne pas être trop gros, de bien tenir dans la main et, d'être faciles à aiguiser.

La pince doit être petite, et pas trop épaisse, de façon a ce que vous puissiez atteindre de petites surfaces.

Du papier de verre résistant à l'état humide avec une surface très unie (P1000) est une aide précieuse pour lisser la surface de l'anche et quand vous avez besoin d'ajuster la pointe.

Une lime à ongle en métal est excellente par exemple pour limer les bords de l'anche.

Un couteau avec une lame courbe facilite la précision de grattage dans les petites surfaces.

Ci-après vous trouverez un chapitre sur le dépistage des défauts puis une description de ce qui arrive (ou pourrait arriver) si vous ajustez les différents points de l'anche, et pour finir, les dessins des points de grattage d'anches.

Maintenant, il ne me reste plus qu'à vous dire: ...Bonne Chance !

Dans la description ci-dessous, j'indique les différentes façons de vous approcher de ce dont manque votre anche. Cela ne signifie pas que vous deviez appliquer tous les remèdes à chaque point, ne faites cela que dans les cas les plus désespérés. Les solutions ci-dessous sont dans l'ordre que je trouve approprie. Faites alterner plusieurs façons d'atteindre le but désire car toute correction a ses effets secondaires et quelques uns de ces effets secondaires peuvent être mis dans la balance pour arriver à ce que vous voulez faire de votre anche.

Si l'anche est trop dure :

Veillez à ce que le milieu de l'anche (15) ne soit pas trop épais par rapport aux bords.

Si c'est le cas grattez ici. Si vous avez trop de bois sur votre anche, commencez à gratter uniformément l'anche entière ( 8 ).

Essayez de discerner si par exemple le registre aigu devient léger et le registre grave devient lourd ou vice versa.

Arrêtez ensuite et grattez un peu plus sur les surfaces dont vous n'êtes pas satisfait.

Si le roseau est très dur, vous pouvez en dernier ressort plonger l'anche entière ( 8 ) dans de l'eau bouillante pendant environ 10 secondes.

Trop tendre:

Si l'anche n'est tendre qu'en partie, essayez de tirer et de resserrer la première et la deuxième bagues (10), (11).

Si cela ne suffit pas. pincer l'anche des deux côtés juste derrière la première bague au point (14).

Si l'anche est très tendre, alors couper la pointe d'environ 0,5 a 1,0 mm.

Trop lourde dans le registre grave:

Gratter la partie arrière (3).

Vous pouvez aussi pincer sous et sur la deuxième bague (13).

Jusqu'à un certain point, cela aide à gratter les coins externes sur le point (18), mais cela rend également les notes aiguës plus faciles.

Le point (1) facilite un peu les graves, mais libère surtout l'anche dans son ensemble.

Trop lourde dans le registre aigu :

Gratter au point (21).

Resserrer et pincer la deuxième bague des deux côtés (11).

Gratter au point (2), mais si cela ne suffit pas également aux points (7) et (1 8).

Si besoin est, équarrissez l'anche ou coupez la.

Son trop sombre:

Commencez par gratter la pointe régulièrement et entièrement (9).

Veillez à ce que le « cœur » au point (4) ne soit pas trop épais par rapport aux surfaces avoisinantes. Prenez en peu a la fois ici, puisque vous perdez « du son » et de la stabilité, mais d'un autre côté, vous gagnez en liberté et flexibilité.

Si plus de grattage est nécessaire, commencez par le point (7). Pincez des deux côtés de l'anche à la deuxième bague (11).

Finalement, tirez le couteau d'un trait le long de l'anche de chaque cote du milieu absolu (19). Ce grattage ne doit être effectue qu'en dernier ressort, et pas trop.

Trop clair ou trop brillant:

Grattez les bords de chaque côté (6).

Même au point (1) qui s'étend vers le milieu et qui rend le son plus sombre.

Pincer avec une pince des deux côtés de l'anche, derrière la première bague au point (14).

L'anche aura une ouverture plus large vous pincerez pour l'amoindrir avec vos doigts devant la première bague.

Vous aurez aussi accru la résistance en pinçant au point (14).

Enfin, pincez sous et sur la deuxième bague (13).

Attaque trop dure :

Gratter avec un couteau l'extérieur de la pointe (5) et (7).

Le point (9) vous donnera une attaque plus facile et une flexibilité plus grande. Essayez aussi les points (1) et (4).

Attaque trop facile :

Pincer pour les rapprocher les deux parties de l'anche avec vos doigts et râpez (avec du papier de verre résistant à l'état humide (P1000) le bord antérieur de la pointe (17), ou coupez l'anche (0,5 mm).

Resserrez la première bague (10).

Grattez encore au point (21). Vous pouvez aussi pincer l'anche des deux côtés au point (14).

Trop bas dans le registre aigu:

Équarrissez l'anche ou coupez la.

Pincez des deux cotes de l'anche à la deuxième bague (11) et/ou pincez pour la resserrer l'anche à la première bague, point (12).

Trop haut dans le registre grave:

Pincez l'anche pour la resserrer à la deuxième bague (13).

Grattez au point (1), et si besoin est au point (3). Grattez au point (16), les « yeux ».

Que se passe-t-il quand on gratte ou ajuste les différents points?

Il y a beaucoup à dire à ce sujet et vous ferez beaucoup de découvertes personnelles. Je vais décrire en termes généraux ce qui se passe fondamentalement.

  1. Gratter ici vous donne une anche plus libre. Le son devient légèrement plus sombre et les graves y gagnent.
  2. L'attaque devient plus aisée. Plus de flexibilité dans tout le registre. Les sons importuns sont assourdis.
  3. Le registre grave est facilité.
  4. Le « cœur », le noyau du son. Trop peu à cet endroit fait s'écrouler l'anche ; trop la rend lourde avec une mauvaise attaque et sans flexibilité quand on joue legato. Essayez d'autres solutions avant de gratter ici, mais si vous devez le faire, ne grattez que peu à la fois. Le ton devient plus clair et plus faible mais plus libre.
  5. L'attaque est facilitée ainsi que le pianissimo dans l'aigu.
  6. Gratter le long des bords assourdit le son et assombrit légèrement le ton. L'anche devient plus flexible. Si vous en retirez trop ici par rapport au milieu de l'anche, un déséquilibre est créé et l'anche devient instable, rai e et résistante.
  7. Facilite le registre aigu et l'attaque. Vous obtenez également un son plus clair.
  8. Si vous râpez uniformément tout autour de l'anche cela conserve ses rapports intrinsèques, et elle devient plus légère.
  9. Facilite le registre aigu, améliore l'attaque, donne un son plus clair et plus de flexibilité.
  10. Les côtés de la première bague La première bague de devrait pas être trop serrée sous peine de restreindre les vibrations de l'anche. Si elle est trop tirée et que vous voulez une anche plus libre, relâchez la juste un peu. En pinçant l'anche des deux côtés vous obtenez une ouverture plus large, plus de résistance, un son plus sombre, et facilitez le registre grave.
  11. Les côtés de la deuxième bague. La deuxième bague devrait être tirée relativement fermement. Pincez des deux côtés et vous obtenez une ouverture plus petite, et facilitez le registre aigu.
  12. Sur et sous la première bague. Pincez les deux parties de l'anche ici pour les rapprocher et vous avez une ouverture plus petite, un son plus clair et facilitez le registre aigu.
  13. Sur et sous la deuxième bague. Pincez ici et vous obtenez une ouverture plus large, plus de volume, un legato plus facile, un son plus sombre et un registre grave plus aise.
  14. Les côtés derrière la première bague. Pincez ici et vous obtenez un son plus sombre, plus de résistance et de stabilité.
  15. « l'arrière ». Trop de bois ici vous donne une anche dure, butée. Trop peu de bois et l'anche s'effondre.
  16. Si vous râpez ici, l'anche devient plus flexible et plus vibrante. Le registre aigu est amélioré. Le son devient plus clair.
  17. Pincez la pointe pour rapprocher les deux parties avec vos doigts et râpez le bord avant si l'attaque est trop facile.
  18. Améliore l'attaque dans le registre aigu et donne un grave plus libre. Plus vous grattez vers le milieu de l'anche (les lignes marquées), plus vous obtenez un son sombre, plus de flexibilité, une meilleure attaque et un plus beau legato.
  19. Si vous avez l'impression que le son est "mort" vous pouvez, en dernier lieu tirer le couteau le long de ces lignes, mais seulement une ou deux fois. Cela donne plus de vigueur au son.
  20. Si vous avez une jauge, vous pouvez mesurer les différents points d'épaisseur de l'anche. Cette suggestion vous donne une anche bien équilibrée avec beaucoup de puissance si vous utilisez un roseau dense normal. En même temps cela vous donne une idée de l'inclinaison de la pointe de l'anche à l'arrière (en regardant sur de côté). Si vous voulez une anche plus légère, grattez juste uniformément toute la surface pour que les rapports à l'intérieur de l'anche restent les mêmes. Mesurez le milieu de l'anche (l'arrière) depuis la pointe. A 4mm du bord l'épaisseur est de 0,65mm, à 8mm du bord : 0,65mm, à 12mm du bord : 0,70mm, à l6mm du bord : 0,80mm, à 20mm du bord : 0,85mm et à 24mm du bord : 0,90mm.
  21. Retient le son, donne plus de résistance et un son plus sombre. Améliore le registre aigu.

 

equilibrage1.gif

equilibrage2.gif

L'anche de Basson : le materiel pour le grattage

L'anche de Basson : le materiel pour le grattage Pierre Cathelain Mar, 14/11/2017 - 12:16

Afin de monter et gratter ses anches, il faut un certain nombre d'outils spécifiques ou non au Basson.

Voici une liste non exhaustive du matériel principal. Son utilisation est fonction de la manière dont on montera le roseau pour en faire une anche de Basson (suite de l'article sur le matériel pour monter les anches)

Une lime :

Elle servira au grattage de la pointe de l'anche par exemple. Certains s'en servent pour gratter, d'autres seulement pour fignoler et peaufiner le travail. Le bassoniste peut s'équiper de limes de différents grains et de différentes formes qui lui permettront d'adapter son matériel à son type de grattage. Elles peuvent également par leur diversité, permettre des opération de grattage plus précises !

outils11.jpg

Ne pas oublier le fidèle compagnon de la lime : une vieille brosse à dent (le moins onéreux) ou une carde pour nettoyer celle-ci de la sciure de roseau qui finit par l'encrasser au court du grattage.

outils13.jpg

Un couteau :

Il sert au grattage dont il est le maître outil. Il doit être bien affûté pour gratter et non pas pour couper ; c'est à dire que son fil doit être recourbé dans le sens du grattage et à la main du bassoniste (gaucher ou droitier). Il existe donc des couteaux pour droitier ou pour gaucher. Faire bien attention lors de l'achat. Les couteaux peuvent être droits ou pliables (comme ci-dessous)... c'est à chacun de voir !

outils14.jpg

Le bon grattage dépend de l'état de l'affûtage ainsi que de la qualité de la manufacture de l'outil. Afin de pouvoir affûter son couteau correctement et en permanence, Il est donc nécessaire d'avoir le matériel adéquat comme suit :

Le cuir

outils17.jpg

La pierre

outils18.jpg

Celle-ci peut-être sèche ou à huile comme ci-dessus. La plus réputée est la pierre d'Arkansas. L'usage du couteau ou de la lime reste une affaire personnelle de bien être et de sensitif car le grattage est également une affaire de rapport au matériau que nous avons dans les mains. Cependant lorsqu'il s'agit de très jeunes apprentis, je préfère de loin la lime pour des questions de sécurité et de facilité de maniement.

Une plaquette :

Elle sert au grattage de l'anche de façon indirecte mais assure un bon support de travail. En effet, placée entre les deux palettes, elle donne un support rigide et régulier qui permet de gratter de façon fiable; le roseau ne s'enfonçant pas et ne se déformant pas.

outils15.jpg

outils16.jpg

 

Elle peut être en plastique (la deuxième - la moins chère), en fer (la première), en bois ou tout autre matériau assurant le maintien du roseau lors du grattage. Elle peut être de différentes forme selon les marques.

Du papier de verre :

Il sert à poncer la palette après le grattage au couteau ou permet d'enlever les irrégularités de grattage - ou du roseau proprement dit lorsque celui-ci est acheté prêt au montage ! Il est souhaitable d'en avoir de différents grains (qui caractérisent le degré de polissage ). Il peut également avoir un rôle (selon certains Bassonistes) d'imperméabilisation du roseau...

outils19.jpg

 

Un fait certain est que l'anche polie au papier de verre très fin est très agréable au contact des lèvres et peut se trouver adoucie dans son son. Nous verrons ceci lors des explications concernant le grattage !

Un Mandrin :

Pour bien gratter, il est nécessaire d'avoir un mandrin dit « de grattage » comme celui montrer dans le chapitre sur les outils de montage de l'anche.

Ceci pour les raisons suivantes :

  • Il permet de tenir l'anche à bonne distance du corps pour pouvoir gratter confortablement le roseau.
  • Il sert à avoir l'anche bien en main lors de l'opération de grattage et permet de tenir celle-ci de façon efficace.

L'un des mandrins utilisés pour le montage fera très bien l'affaire. Notamment celui servant à façonner le culot.

Le montage des anches de basson

Le montage des anches de basson Gras Jacques Lun, 20/11/2017 - 22:05

Le basson fait partie des instruments à anches doubles, l'anche en est le générateur du son Je vais essayer de vous montrer le montage de celle ci.

Faire tremper le roseau dans de l'eau chaude de préférence. Au tour j'ai usiné un morceau de manche à balai que j'ai marqué avec les côtes de montage du premier et deuxième anneau. Pour le basson Français je règle le premier anneau à 32mm et le deuxième anneau à 40mm de l'extrémité de l'anche.

DSCN0589.jpg

Après le marquage de l'anche, je la plie avec l'aide d'une lame de couteau.

Je fais par la suite des fentes du deuxième anneau vers le talon à l'aide d'un petit cutter ( plus la lame est fine mieux c'est)

DSCN0597.jpg

 

Je préconiserais de mettre ensuite le premier anneau car souvent les fentes se propagent au moment de la mi en forme de celles ci. Le premier anneau peut limiter cette propagation.

Je met l'anche en forme et fixe le troisième anneau, sur celle ci je n'ai pas mis le premier anneau et on voit une fente se prolonger sur la palette. Je laisse sécher l'anche environ 24 heures et je resserre les anneaux, attention : ne pas trop serrer ! ! Pour limiter ces fentes j utilise de la colle (genre glue) et je fais sécher 1 anche.

II reste maintenant à faire la poupée de l'anche, à cette fin je m'étais confectionner un outil, mais cela n'est pas nécessaire un bon mandrin de montage

peut suffire.

DSCN0605.jpg

DSCN0608.jpg

 

Montage de 1 anche avec un mandrin monte sur un socle (fabrication maison) Montage de l'anche avec un simple mandrin. Une fois la poupée montée je coupe l'excédent de fil de laiton et je lime pour ne pas me couper

DSCN0616.jpg

II ne reste plus que' à peindre les poupées dans ce cas j' ai employé du bondeix , le même que celui que je passe sur mes volets ,la peinture ou le vernis

c' est une affaire de goût.

DSCN0633.jpg

 

La liaison anche /bocal doit être étanche, à cette fin je fraise mon anche afin que celle ci rentre d'environ 8mm sur le bocal. Je fraise avant de couper l'anche de façon à ne pas faire bouger les palettes.

Jacques Gras

l'anche de Basson : materiel pour le montage

l'anche de Basson : materiel pour le montage Franck Leblois Mar, 14/11/2017 - 12:02

Afin de monter et gratter ses anches, il faut un certain nombre d'outils spécifiques ou non au Basson.

Voici une liste non exhaustive du matériel principal. Son utilisation est fonction de la manière dont on montera le roseau pour en faire une anche de Basson

 

Anche.jpg

Les mandrins :

Mandrins de montage

Il s'agit d'un mandrin dont le cône correspond exactement au cintrage du roseau qui, monté, forme l'anche. Il lui donne ainsi son ouverture exacte à la pointe sans avoir à intervenir avec la pince ce qui peut entraîner un décalage des palettes. Ce cône permet également de former exactement la chambre de l'anche. Grâce à ce type mandrin, l'anche, une fois terminée, aura l'ouverture idéale. Personnellement j'utilise un mandrin RIGOTI n° 1 ou un mandrin RIEGER Certains de ces mandrins sont équipés d'un système de poussoir à vis qui permet de sortir l'anche du mandrin sans la détériorer ni altérer la perfection de son montage (ci-dessous).

outils2.jpg

"Forming mandrin"

Ce deuxième type de mandrin rentre dans la catégorie des mandrins de montage. Très effilé, il permet de former l'anche de façon plus "douce" et progressive..ce qui peut permettre d'éviter des fentes !!. Il peut assurer la première étape du façonnage de la voûte de l'anche. Bien que très utile, il n'est pas indispensable!

Mandrin de séchage dit également de grattage

Il s'agit d'un mandrin plus court et plus gros qui permet de former le culot de l'anche au juste diamètre du bocal que l'on a. Un pointeau n°4 fait très bien l'affaire et coûte moins cher ! vous le trouverez dans un magasin de bricolage quelconque.

outils3.jpg

Un réglet :

Il sert à mesurer l'anche et à repérer la place des anneaux. Il peut également servir de support pour plier le roseau lors du montage de l'anche

outils21.jpg

Un cutter :

Il sert à faire les stries dans l'écorce du roseau au niveau de la chambre afin d'éviter les fentes lors de l'utilisation des mandrins de montage. Il sert également à faire les entailles dans le culot de l'anche pour que celle -ci épouse bien la forme du mandrin de séchage donc du bocal.

 

outils8.jpg

Une paire de ciseaux :

Celle-ci sert à couper le fil lors de la fabrication de la poupée aussi bien qu'a tout autre usage...faire les oreilles de la pointe lors de la première opération de grattage par exemple ! Elle se retrouve donc également dans les outils nécessaires au grattage....et assure au bassoniste le maintien de sa réputation, au sein de l'orchestre, d'instrumentiste outillé que l'on vient solliciter à chaque fois que l'on a besoin d'un outil pour faire un bricolage de sauvetage.

outil20.jpg

Un alésoir appelé "fraise" :

Elle sert à polir le culot de l'anche afin d'ôter les imperfections qui provoqueraient des fuites sur le bocal. Il en existe de plusieurs types : au diamant (La fraise au diamant présentée ci-dessous est une fraise RIEGER) ou « classique ».

 

outils6.jpg

outils7.jpg

 

Certains Bassonistes utilisent une lime de type "queue de rat". Ceci est moins cher et peut faire également l'affaire. Il faut seulement rechercher, en ce cas, le bon diamètre et la bonne conicité; l'important étant l'efficacité liée au résultat souhaité c'est à dire l'étanchéité du culot de l'anche sur le bocal.

Une pince :

Indispensable, elle sert à la découpe des longueurs de fil nécessaire aux anneaux ainsi qu'à la mise en place de ceux-ci. Elle doit être assez petite (mais pas trop) pour être maniable à souhait mais doit aussi être coupante. Si ce n'est pas le cas, deux pinces sont donc nécessaires....!!

 

outils9.jpg

Du fil de laiton et de maillechort :

Ce fil de métal rentre dans l'élaboration des anneaux qui donnent à l'anche sa forme arrondie c'est à dire son architecture et maintiennent sa structure. Le diamètre de celui-ci est de 0,07cm et se trouve en plusieurs matériaux. Pour les anches de Basson nous utilisons du fil de laiton et de maillechort mais beaucoup de Bassonistes n'utilisent que du fil de Laiton. D'autre se servent de fils de cuivre.... Je trouve personnellement que ce dernier manque de rigidité mais des essais peuvent être fait à partir de ces différents fils dont la constitution peut changer en fonction des fabricants.

  • Le laiton sert à l'élaboration du premier et du troisième anneau.
  • Le maillechort sert à l'élaboration du deuxième anneau car plus rigide. Il assure ainsi un bon maintient de l'architecture de l'anche.

 

outils10.jpg

 

Il est à noter que, au delà des considérations structurales liées au montage de l'anche, le fil peut avoir des incidences sur le son que l'on recherche et jouer un rôle dans la fiabilité du jeu de l'instrumentiste.

Du fil de Lin :

Il sert à élaborer ce que j'appelle "la robe" de l'anche ainsi que la "poupée". Il faut prendre, en ce qui concerne le Basson moderne, soit du N° 20 ou N°25 (Au plus le numéro est grand au plus le fil est fin. Sa grosseur doit être adaptée à la grosseur de l'anche pour bien réussir sa poupée).

 

outils12.jpg

 

Ce fil peut, bien sûr, être dans un autre matériau. Cela dépend du vernis utilisé, de la conception du monteur et du fil disponible......!!!

L'avantage du fil de lin, outre sa conception naturelle, est de ne pas se rétracter lors de la pose du vernis donc de ne pas affecter la structure de l'anche dont la conséquence la plus usuelle est de rétrécir le culot ...qui n'est donc plus adapté au bocal et qui oblige à « Fraiser » plus que de raison... ! ! ! !

Si le fil a une certaine importance dans la construction de l'anche, il s'agit également d'une affaire d'esthétique, de « bon goût » diront les Français !

NB: Personnellement je n'utilise plus les fils synthétiques car ils font, avec le vernis à ongle, une réaction chimique qui réduit le fil et déforme la chambre de l'anche. On ne retrouve plus, dans ce cas, la bonne dimension de culot... Il faut alors fraiser énormément ce qui est quelque peu néfaste à l'anche!