1ères journées de rencontre et de réflexion pédagogique "fou de basson"

1ères journées de rencontre et de réflexion pédagogique "fou de basson"

28 et 29 octobre 2011 au CRD Gabriel Fauré du Grand Angoulême (16)

Programme et contenu

  • Echanges d'expériences
  • Travail sur les objectifs et acquisitions par cycle

Conférences :

  • - "La main du musicien : aspects anatomiques, fonctionnels et médicaux."
  • - "Le musicien malade et les droits sociaux."
  • - "Les techniques contemporaines et leur intégration à l'apprentissage du basson."

Atelier :

- "Réflexion sur la posture instrumentale"

 

Planning

 

Samedi 28/10/2011

9h

Accueil / Café

9h30 - 10h

Présentation des 1ères journées :

- participants

- programme

- échanges d'expériences

10h30 - 12h

Concertation pédagogique

Elaboration d'un document sur les objectifs et acquisitions par cycle d'apprentissage.

- contenu

- utilité

12h30

Repas

14h - 15h30

Conférence :

"La main du musicien : aspects anatomiques, fonctionnels et médicaux."

par Thierry Gougam, chirurgien orthopédiste et traumatologue à St Junien.

 

"Le musicien malade et les droits sociaux."

16h

Pause

16h30 - 18h

Atelier :

"Réflexion sur la posture instrumentale"

avec Thierry Gougam, chirurgien orthopédiste, et Pascale Tricoche, kinésithérapeute.

18h

Raccord "Bassonix"

19h

Repas

20h30

Concert

Ensemble "Bassonix & Co" (Clermont-Ferrand)

Dimanche 29/10/2011

9h - 10h

Concertation pédagogique

Charte de prêt d'instruments

10h30 - 12h

Concertation pédagogique

Répertoire par cycle

12h30

Repas

14h - 16h

Conférence :

"Les techniques contemporaines et leur intégration à l'apprentissage du basson."

par William Goutfreind.

16h

Pause

16h30 - 18h

Bilan :

Le travail accompli durant ces journées.

Les prolongements possibles.

Les projets pour les prochaines journées.

19h

Repas (facultatif)

 

Participants :

 

Professeurs :

Marc Duvernois CRD Aix-en-Provence

Olivier Buisson CRR Clermont-Ferrand

Franck Leblois CRD Angoulême

Professeurs excusés :

Philippe David CRD Brest

Laurent Lechenadec CRR Toulouse

Aurore Kuntz Vesoul

Pierre Cathelain CRD Bourgoin Jallieux et Villeurbanne

Roland Ferrand CRD La Rochelle

David Alamy Ecoles région de Nantes

Maris Ecoles région de Toulouse

Aurore De Lisferme Etudiante CFEDEM de Bordeaux

Directeur :

Jacques Pesi CRD Angoulême

Bassonistes amateurs :

Catherine Jambon

Jean Broyer

Adrien Astier

Aurélien Momon

Pierre-Alain Bégou

 

Conférenciers :

William Goutfreind Compositeur – Montbelliard (

Pascale Tricoche Kinésithérapeute – Limoges (87)

Thierry Gougam Chirurgien orthopédiste - St Junien (87)

 


Compte-rendu des 1ères journées nationales

de rencontre et réflexion pédagogique

"fou de basson"

 

Monsieur Jacques Pesi, directeur du conservatoire G. Fauré d'Angoulême, a accueilli les participants de ces Premières journées nationales de rencontre et de réflexion pédagogique "fou de basson".

Un échange très intéressant et enrichissant s'en est suivi sur l'intérêt de ce genre de rencontre .

Mr Pési a donné des pistes pour mettre notre travail en relation avec les institutions (ministère, associations de directeurs de conservatoires). Il a également proposé son aide dans cette direction afin de nous servir d'interlocuteur auprès de ses confrères et donner une lisibilité à nos travaux pour leur donner une suite utile.

Commission réalisée :

Objectifs et acquisitions générales (voir document)

Commissions non réalisées :

Répertoire par cycle

Charte de prêt d'instruments

"Fou de basson" remercie l'ensemble "Bassonix & Co" de Clermont-Ferrand qui a contribué, par son concert, a garder une dimension artistique aux réflexions pédagogiques et nous a permis ainsi de ne pas nous éloigner de nos buts d'enseignement : la pratique musicale, qu'elle soit amateur ou professionnelle.

La commission exprime donc le souhait d'organiser chaque année ce type de rencontre afin de construire un véritable réseau pédagogique qui reflète la réalité de l'enseignement du basson sur notre territoire et donne une belle cohésion dans l'enseignement du basson.

Les prochaines rencontres sont pressenties à Aix-en-Provence à la même période.

 

Projets à l'issue de cette rencontre :

 

- La création d'un réseau d'établissement/professeurs "fou de basson" est donc envisagée.

Celui-ci aurait pour objectif de créer une vraie force de proposition sur le terrain afin de donner une véritable cohésion à notre enseignement.

Par leur adhésion, les acteurs de ce réseau s'engageraient à contribuer à la réalisation d'un contenu d'apprentissage, remis à jour chaque année.

- création d'un répertoire par cycle

- objectifs communs (spécifiques et généraux)

- acquisitions homogénéisées par cycle.

- La création d'un réseau "officiel" d'entre-aide entre classes par le prêt d'instruments.

Celui-ci permettrait de favoriser la création ou le développement de classes de basson sur le territoire. Il se baserait sur une charte qui est à l'étude au sein de notre association t que nous souhaitons soumettre aux directeurs d'ici la prochaine rencontre. Nous souhaiterions la pérénniser au prochain colloque "fou de basson" qui aura lieu à Angoulême en 2013 (période à déterminer avec le bureau "fou de basson" et en concertation avec le conservatoire G. Fauré et son directeur.

 

Objectifs et acquisitions par cycle d'enseignement

 

Introduction

Les acteurs de ces journées nationales de rencontre et de réflexion pédagogiques "fou de basson" ont observé que l'enseignement du basson est disparate et inégal sur l'ensemble du territoire, tant dans son contenu (objectifs, acquisitions) que dans sa réalisation (niveau). Il en résulte le besoin d'élaborer un document qui précise les objectifs de l'enseignement du basson en spécifiant les acquisitions par cycle d'enseignement.

Leur volonté est de proposer un document-ressource collectif, de l'enseignement du basson, référent pour les parents, les élèves et les enseignants, dans un but d'équité et "d'uniformisation" territoriale des savoirs et des acquisitions.

 

Ce document-cadre préserve la liberté d'action des enseignants dans la didactique des apprentissages (méthodes utilisées, exercices, morceaux) et reste en accord avec le fonctionnement par cycle d'apprentissage tel qu'il est établi dans les documents ministériels en cours.

Enseignement du basson : quelles finalités.

 

1) Objectifs généraux

 

Inciter à une pratique artistique active qui participe au développement et à l'épanouissement de l'élève : développement personnel, social, culturel, psychomoteur et intellectuel.

- Favoriser l'acquisition de valeurs :

- effort

- méthode

- persévérance

- travail

- partage

- respect, humilité

- présentation

- concentration

- Développer la créativité

- Développer la curiosité

- recherche d'éléments de travail

- recherche de solutions aux problèmes qui se posent

- Développer le secteur culturel de notre territoire

- Favoriser la création et/ou le développement d'un public mélomane.

2) Objectifs spécifiques

- S'approprier une méthode de travail :

Savoir identifier une difficulté, l'aborder et la résoudre en développant une stratégie adaptée.

 

- Construire une autonomie instrumentale et musicale à partir de capacités spécifiques (artistiques et techniques) et personnelles.

- Apprendre à associer les différentes composantes du jeu.

- créer un système de travail

- chercher des éléments d'interprétation (imagination)

- recherche d'éléments biographiques sur les oeuvres travaillées.

3) Acquisitions instrumentales.

- Acquérir des capacités de jeu instrumental dans les domaines suivants :

- technique : rythmes, tonalité, ambitus,

- corporel : articulation, utilisation de la langue, synchronisation langue/doigts, posture, respiration (inspiration/expiration), conscience du geste.

- son : intonation (placement), nuances (intensité, notions de p, mf, f, cresc...), projection du son.

- matériel : anches (montage, grattage), entretien de l'instrument, participation aux concerts locaux, jouer devant un public.

Conclusion.

Comme tout document de travail, celui-ci est perfectible, non exhaustif.

Son but est de résoudre les problèmes liés à la mobilité des populations (élèves et enseignants) et favorise l'accueil ainsi que la continuité des apprentissages d'un établissement à l'autre.

En outre, il permet une meilleure collaboration des professeurs dans leurs savoirs et le transfert de leurs connaissances, tant artistiques que techniques, tout en permettant une vraie réactivité vis-à-vis des cadres socio-culturels de nos établissements et de notre société.

French
Pierre Cathelain Mar 14/11/2017 - 12:30