l'anche de Basson : materiel pour le montage

Afin de monter et gratter ses anches, il faut un certain nombre d'outils spécifiques ou non au Basson.

Voici une liste non exhaustive du matériel principal. Son utilisation est fonction de la manière dont on montera le roseau pour en faire une anche de Basson

 

Anche.jpg

Les mandrins :

Mandrins de montage

Il s'agit d'un mandrin dont le cône correspond exactement au cintrage du roseau qui, monté, forme l'anche. Il lui donne ainsi son ouverture exacte à la pointe sans avoir à intervenir avec la pince ce qui peut entraîner un décalage des palettes. Ce cône permet également de former exactement la chambre de l'anche. Grâce à ce type mandrin, l'anche, une fois terminée, aura l'ouverture idéale. Personnellement j'utilise un mandrin RIGOTI n° 1 ou un mandrin RIEGER Certains de ces mandrins sont équipés d'un système de poussoir à vis qui permet de sortir l'anche du mandrin sans la détériorer ni altérer la perfection de son montage (ci-dessous).

outils2.jpg

"Forming mandrin"

Ce deuxième type de mandrin rentre dans la catégorie des mandrins de montage. Très effilé, il permet de former l'anche de façon plus "douce" et progressive..ce qui peut permettre d'éviter des fentes !!. Il peut assurer la première étape du façonnage de la voûte de l'anche. Bien que très utile, il n'est pas indispensable!

Mandrin de séchage dit également de grattage

Il s'agit d'un mandrin plus court et plus gros qui permet de former le culot de l'anche au juste diamètre du bocal que l'on a. Un pointeau n°4 fait très bien l'affaire et coûte moins cher ! vous le trouverez dans un magasin de bricolage quelconque.

outils3.jpg

Un réglet :

Il sert à mesurer l'anche et à repérer la place des anneaux. Il peut également servir de support pour plier le roseau lors du montage de l'anche

outils21.jpg

Un cutter :

Il sert à faire les stries dans l'écorce du roseau au niveau de la chambre afin d'éviter les fentes lors de l'utilisation des mandrins de montage. Il sert également à faire les entailles dans le culot de l'anche pour que celle -ci épouse bien la forme du mandrin de séchage donc du bocal.

 

outils8.jpg

Une paire de ciseaux :

Celle-ci sert à couper le fil lors de la fabrication de la poupée aussi bien qu'a tout autre usage...faire les oreilles de la pointe lors de la première opération de grattage par exemple ! Elle se retrouve donc également dans les outils nécessaires au grattage....et assure au bassoniste le maintien de sa réputation, au sein de l'orchestre, d'instrumentiste outillé que l'on vient solliciter à chaque fois que l'on a besoin d'un outil pour faire un bricolage de sauvetage.

outil20.jpg

Un alésoir appelé "fraise" :

Elle sert à polir le culot de l'anche afin d'ôter les imperfections qui provoqueraient des fuites sur le bocal. Il en existe de plusieurs types : au diamant (La fraise au diamant présentée ci-dessous est une fraise RIEGER) ou « classique ».

 

outils6.jpg

outils7.jpg

 

Certains Bassonistes utilisent une lime de type "queue de rat". Ceci est moins cher et peut faire également l'affaire. Il faut seulement rechercher, en ce cas, le bon diamètre et la bonne conicité; l'important étant l'efficacité liée au résultat souhaité c'est à dire l'étanchéité du culot de l'anche sur le bocal.

Une pince :

Indispensable, elle sert à la découpe des longueurs de fil nécessaire aux anneaux ainsi qu'à la mise en place de ceux-ci. Elle doit être assez petite (mais pas trop) pour être maniable à souhait mais doit aussi être coupante. Si ce n'est pas le cas, deux pinces sont donc nécessaires....!!

 

outils9.jpg

Du fil de laiton et de maillechort :

Ce fil de métal rentre dans l'élaboration des anneaux qui donnent à l'anche sa forme arrondie c'est à dire son architecture et maintiennent sa structure. Le diamètre de celui-ci est de 0,07cm et se trouve en plusieurs matériaux. Pour les anches de Basson nous utilisons du fil de laiton et de maillechort mais beaucoup de Bassonistes n'utilisent que du fil de Laiton. D'autre se servent de fils de cuivre.... Je trouve personnellement que ce dernier manque de rigidité mais des essais peuvent être fait à partir de ces différents fils dont la constitution peut changer en fonction des fabricants.

  • Le laiton sert à l'élaboration du premier et du troisième anneau.
  • Le maillechort sert à l'élaboration du deuxième anneau car plus rigide. Il assure ainsi un bon maintient de l'architecture de l'anche.

 

outils10.jpg

 

Il est à noter que, au delà des considérations structurales liées au montage de l'anche, le fil peut avoir des incidences sur le son que l'on recherche et jouer un rôle dans la fiabilité du jeu de l'instrumentiste.

Du fil de Lin :

Il sert à élaborer ce que j'appelle "la robe" de l'anche ainsi que la "poupée". Il faut prendre, en ce qui concerne le Basson moderne, soit du N° 20 ou N°25 (Au plus le numéro est grand au plus le fil est fin. Sa grosseur doit être adaptée à la grosseur de l'anche pour bien réussir sa poupée).

 

outils12.jpg

 

Ce fil peut, bien sûr, être dans un autre matériau. Cela dépend du vernis utilisé, de la conception du monteur et du fil disponible......!!!

L'avantage du fil de lin, outre sa conception naturelle, est de ne pas se rétracter lors de la pose du vernis donc de ne pas affecter la structure de l'anche dont la conséquence la plus usuelle est de rétrécir le culot ...qui n'est donc plus adapté au bocal et qui oblige à « Fraiser » plus que de raison... ! ! ! !

Si le fil a une certaine importance dans la construction de l'anche, il s'agit également d'une affaire d'esthétique, de « bon goût » diront les Français !

NB: Personnellement je n'utilise plus les fils synthétiques car ils font, avec le vernis à ongle, une réaction chimique qui réduit le fil et déforme la chambre de l'anche. On ne retrouve plus, dans ce cas, la bonne dimension de culot... Il faut alors fraiser énormément ce qui est quelque peu néfaste à l'anche!