Neuen Kommentar hinzufügen

Bonjour à toi,

On peut gloser longtemps sur les doigtés, ils dépendent du basson... et de l'anche !

Pour un basson début de siècle, je suggère de prendre comme base un roseau gougé et effilé "Allard", chez Glotin "2", sans butée et assez épais, et de gratter avec la méthode de M. Flament décrite en 1919 "étude sur le grattage des anches de basson" (Evette et Schaeffer).

Les doigtés de cette époque étaient je pense des doigtés du type de la méthode de Gabriel Parès. Sinon les doigtés de M. Eugène Bourdeau, avec lesquels j'ai commencé, qui ont été la base de ceux de Maurice Allard puis de Gilbert Audin, qui les ont fait évoluer en même temps que la perce et les clés du basson B&C (RC puis l'actuel). La méthode de Bourdeau était encore éditée récemment chez Alphonse Leduc (grande méthode complète de basson) (mais plus aujourd'hui). La tablature intitulée BC dans le site est celle de cette méthode - on devrait y mettre son nom ; dans le texte de la méthode il y a encore beaucoup d'autres trilles et liaisons.

Donc, comme a dit un participant de ce forum, pas la peine de réinventer des doigtés et le fil à couper le beurre !

A propos je cherche toujours un doigté de sol suraigu (en haut de la clé de sol), y a-t-il quelqu'un qui aurait ça dans sa besace ? Celui du système allemand ne marche pas. Merci !

Der Inhalt dieses Feldes wird nicht öffentlich zugänglich angezeigt.
CAPTCHA Diese Sicherheitsfrage überprüft, ob Sie ein menschlicher Besucher sind und verhindert automatisches Spamming.